Flash Player disparaît en 2020 : vos contenus e-learning doivent-ils passer en HTML5 ?

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email

Le couperet est tombé ! Flash Player, le langage star des débuts du net et le plus célèbre des plugins d’Adobe, sera relégué aux oubliettes de l’histoire du web fin 2020. 

Vous êtes gestionnaire d’une plateforme de formation, concepteur e-learning, responsable formation ? Quelle incidence cela a pour vous ? Le HTML5 est-il la solution pour le remplacer ? 

La réponse est sans équivoque ! Tous vos logiciels et contenus de formation utilisant la technologie flash seront obsolètes d’ici la fin de l’année.

Dokeos vous propose quelques pistes de réflexion.

Le roi est mort, vive le roi!

Critiqué pour ses failles de sécurité et sa lourdeur, Flash Player a du plomb dans l’aile depuis une dizaine d’années. Steve Jobs a été le premier à sonner l’hallali en annonçant, dès 2010, dans son mémo intitulé « Thoughts on Flash », qu’il n’intégrait pas Flash à ses nouveaux IPhone. 

Android suivra deux ans plus tard. Puis, ce sera au tour de Youtube et de Chrome d’imposer le HTLM5 au détriment de Flash. 

L’annonce de l’abandon de Flash Player n’est que le dernier épisode d’une lente agonie. Et le HTLM5 semble bel et bien le nouveau langage star du web !

30 à 50% des entreprises utilisent Flash Player dans leur programme d’e-learning

La disparition annoncée de Flash Player, si prévisible soit-elle, est cependant un petit séisme dans le monde de l’e-learning.

C’est tout un pan du web qui ne va plus être accessible, puisque qu’énormément de petits modules rapides ont été développés avec cette technologie.

En effet, le langage Flash a longtemps été considéré comme idéal pour développer des modules interactifs performants pour les apprenants – du moins avant l’avènement du mobile learning ! Résultat : aujourd’hui 30 à 50 % de nos clients utilisent encore des outils sous Flash. 

2020 est désormais bien entamée et le compte à rebours est en train de tourner. Ils doivent se mettre rapidement en ordre de bataille pour passer à d’autres solutions… en optant pour le langage HTML5 par exemple !

HTML 5 is the new black

Le blog eLearning Industry le disait bien avant l’annonce de la fin de Flash : « HTLM5 is becoming the new favorite among eLearning professional ». Et on comprend aisément les raisons de cette préférence. L’expérience pédagogique peut être tout aussi efficace et immersive que celle développée sous Flash… avec les inconvénients en moins !

  • Le langage offre des fonctionnalités permettant de développer aisément de la vidéo, du son, de l’interaction. 
  • À la différence de Flash Player, le HTML5 peut être utilisé sur les terminaux mobiles et est aussi compatible avec tous les navigateurs. Avec ce langage, c’est l’ATAWAD (anytime, anywhere, any device) qui débarque en maître. Et le mobile learning qui peut enfin devenir réalité !

Attention : les modules e-learning publiés en HTML5 permettent un suivi via AICC, SCORM ou Tin Can… à condition que votre LMS le supporte ! C’est un point que vous devrez vérifier avant de vous lancer dans le HTLM5. Bien sûr, le LMS Dokeos est compatible SCORM.

Les appli native sont-elles une alternative à l’HTML5 ?

Bien que le HTML5 semble s’imposer comme la norme en vigueur dans le monde de l’e-learning, l’option application native dédiée peut, dans certains cas de figure, être étudiée avec intérêt. A priori plus robuste et sûre que le HTML5, elle offre à ce jour plus de souplesse en matière d’expérience utilisateur.

Ainsi, si vous vous engagez dans des modules e-learning en réalité virtuelle, l’option appli native est aujourd’hui sans doute plus adaptée qu’une page HTML5 qui pourra rapidement « saccader » si le terminal n’est pas de la dernière génération. Les adeptes du natif vous le diront d’ailleurs : ce n’est pas par hasard que Facebook est revenu en arrière en abandonnant le HTML5 au profit d’une appli native !

Il n’y a pourtant pas encore de réponse universelle à cette question car les deux solutions possèdent leurs avantages et leurs inconvénients.

Les appli natives sont bien sûr plus coûteuses à développer que les outils sous HTML5. Par ailleurs, la solution est adaptée si tous les apprenants utilisent les mêmes plateformes et systèmes d’exploitation.

L’expertise Flash vers HTML5 de Dokeos

Dokeos a récemment lancé un service dédié à la production de contenus e-learning. L’accompagnement de nos clients dans la transformation des contenus Flash Player est l’une des missions clés de nos consultants et développeurs.

  • Quelles alternatives techniques faut-il choisir en fonction de vos contraintes et budget ?
  • Quelles sont les étapes à respecter – et dans quel timing ?
  • Comment profiter de la refonte des contenus pour mettre en œuvre une stratégie de mobile learning efficace ?

Voici quelques-unes des questions que vous pourrez poser à notre service « production  de contenus ». N’hésitez pas à nous contacter !

 

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email