L’Intelligence Artificielle au service de la formation et de l’emploi avec Boostrs

Et si l’intelligence artificielle se mettait au service de la formation et de l’emploi en nous aidant à améliorer la gestion des compétences ? 

Vincent Lebunetel CEO et co-fondateur de Boostrs, nous explique comment leurs solutions permettent de cartographier et d’anticiper les compétences utiles pour leurs clients.

Le petit plus ? Associé à Boostrs, Dokeos LMS permet d’orienter vos collaborateurs vers des formations pertinentes dans le cadre de votre plan de développement des compétences.

 

Boostrs, offre des solutions qui utilisent le big data et l’intelligence artificielle pour permettre aux ETI et grands groupes d’anticiper l’évolution des métiers et de s’adapter aux enjeux du futur. 

En identifiant le savoir-faire des collaborateurs en temps réel, Boostrs permet d’avoir une vision étendue sur toutes les compétences présentes au sein d’une entreprise et ainsi de disposer d’un référentiel métiers automatisé et personnalisable.

Trouver plus rapidement les bons profils en interne

« Nous avons développé une ontologie métiers et compétences propriétaire, enrichie de nombreux enseignements stratégiques (indices de télétravail, d’automatisation, benchmarks, design organisationnel…) » 

Vincent Lebunetel.

La spécificité de Boostrs réside dans le développement de 3 produits de cartographie à destination des ressources humaines et des directions générales :

  • Skillmapper cartographie les métiers et compétences au sein de l’entreprise
  • Skillfinder cartographie le catalogue de formations et vérifie son adéquation avec les enjeux business de l’entreprise 
  • Talentmapper cartographie les talents de l’entreprise et identifie les communautés d’employés dont les besoins en développement sont les plus pressants

Cette analyse prédictive permet aux dirigeants d’entreprises d’individualiser leurs relations avec leurs collaborateurs et employés et ainsi de leur donner l’opportunité de devenir acteurs de leur carrière.

Le rôle de l’IA dans la construction d’un plan de GPEC

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) consiste à cartographier les enjeux humains d’une organisation en fonction des contraintes de l’environnement et des choix stratégiques de l’entreprise.

La construction d’un plan de GPEC en entreprise est donc l’occasion d’identifier les éventuelles lacunes au niveau des compétences des salariés pour pouvoir les combler. À partir de ces données, l’entreprise mettra en œuvre des plans d’actions RH adaptés.

Appliqué à la gestion d’un référentiel, le recours à l’IA permet de gagner en rapidité et objectivité.

« Aujourd’hui, cette démarche est encore très manuelle (requérant interviews, visites de sites…) et donc chronophage (en moyenne 6-9 mois). Par ailleurs, l’un des enjeux de l’exercice consiste à maintenir ces éléments à jour. Là où l’IA vient dépoussiérer tout cela, c’est dans la capacité à exploiter de nombreuses sources de données emploi (internes et externes à l’entreprise) et ainsi produire des référentiels métiers et compétences dynamiques et augmentés. L’IA permet de diviser par 5 le délai moyen de production d’une GPEC »

Vincent Lebunetel.

Valorisation du capital humain et fidélisation des talents véritables enjeux pour les sociétés

Avec pour ambition de démocratiser la gestion des talents, Boostrs permet à toutes les entreprises de repenser la façon dont elles gèrent leur capital humain.

Mais les compétences d’aujourd’hui ne sont pas celles de demain et l’unique façon de palier à l’obsolescence des compétences, c’est la formation et l’apprentissage continu.

« Malheureusement, les personnes les plus exposées à l’obsolescence de leurs compétences sont aussi celles qui en sont le moins conscientes et/ou qui ne savent pas quoi faire devant cette réalité. Il est donc important de mettre en avant leurs besoins spécifiques en termes de formation auprès de leur organisation. Il en va de la responsabilité sociétale des entreprises de développer l’employabilité de leurs collaborateurs. Et ça n’est pas philanthropique, il en va de la compétitivité et de la pérennité de leur société ! » 

Vincent Lebunetel

Aujourd’hui, il apparaît évident que l’on est plus propriétaire de son emploi, mais de son employabilité. La formation revêt un enjeu fondamental de la compétitivité, à condition que cette formation ne soit pas de la diffusion de l’information, mais une formation axée sur un apprentissage pour résoudre un problème/conflit.

DOKEOS, un logiciel intelligent qui adapte mon parcours en fonction de mon évolution

Chez Dokeos, la compétence est au coeur du réacteur ; et la compétence la plus universelle, c’est celle d’apprendre à apprendre. Chaque collaborateur est acteur de son évolution professionnelle. 

Dokeos suggère des parcours de formation adaptés à ses aspirations et à son expertise et permet à chacun d’avancer au gré de ses apprentissages.

La solution LMS Dokeos est articulée autour de la notion de compétences et s’inscrit dans une démarche de progressivité : on acquiert des compétences, on les vérifie, on les valide, on les certifie et dès lors que ces compétences sont acquises, elles ouvrent la porte à d’autres compétences, puisque celles-ci sont empilables.

Boostrs et Dokeos, deux solutions qui se synchronisent entre-elles

Le LMS Dokeos associé à Boostrs, offre une solution logicielle « tout en un » répondant à la majorité des problématiques en formation.

Vous pouvez ainsi bénéficier de la puissance et des forces de chacun des deux logiciels sur leurs domaines respectifs.

La synchronisation entre les deux plateformes permet à Dokeos de récupérer les compétences depuis Boostrs. En fonction des compétences des utilisateurs et de leur plan de carrière, ceux-ci sont inscrits automatiquement à certaines formations.

L’autre avantage considérable est que la synchronisation permet de faire remonter automatiquement les données de formation sur Boostrs. Managers et DRH auront de ce fait, une cartographie des compétences à jour avec les nouvelles compétences acquises.

La formation face à l’automatisation des compétences

Si nous partons du « constat » que l’IA tend à renforcer la singularité humaine en lui permettant de décloisonner la réflexion afin de prendre les bonnes décisions, nous pouvons établir que singularité humaine et singularité technologique peuvent former une alliance.

Pour Vincent Lebunetel, c’est une évidence :

« Notre récente étude sur l’impact de l’automatisation sur l’évolution des métiers montre que plus un métier requiert l’utilisation de compétences dites « soft », moins ce métier présente un risque élevé d’être remplacé par une « machine ». À terme, l’humain va davantage cohabiter professionnellement avec des robots et autres IA et renforcera naturellement sa singularité humaine. De nombreux métiers se transforment d’ailleurs en ce sens, où l’humain accompagne, paramètre et corrige la technologie qui effectue tout ou partie de ses tâches » 

L’automatisation des compétences a une conséquence notable sur les entreprises et leur fonctionnement. Elle contribue à faire évoluer les métiers, et fait ainsi émerger des réflexions quant à l’importance de la formation et de l’apprentissage, ce qui semble aujourd’hui indispensable à la pérennité des entreprises.

 

Désireux d’en savoir plus sur le combo Boostrs + Dokeos LMS ? Contactez-nous !

 

Essayez gratuitement Dokeos LMS

  • Votre LMS personnalisé
  • 2GB de stockage
  • 10 apprenants
  • Applications Android/iPhone
  • Jusqu’à 10 formations
commodo libero. felis consequat. dapibus facilisis Praesent